Spécialité:

Clinique du Périnée

Centre Multidisciplinaire dédié à l’accompagnement des femmes avec des complications physiques, sexuelles et/ou psychologiques liées aux Mutilations Génitales Féminines (MGF).

La Périnéologie est une notion qui englobe toutes ces pathologies pelviennes. Auparavant,  des médecins de différentes spécialités, s’occupaient de ces pathologies, sans aucune forme de coopération ou de concertation. Pourtant, leur étiologie et les facteurs favorisant celles-ci se présentent souvent en parallèle. Il existe, en effet de multiples interactions anatomiques et physiologiques entre les différents organes qui se trouvent dans le plancher pelvien. 

En 2006, nous avons pris l’initiative de construire une collaboration interdisciplinaire qui offre des résultats plus satisfaisants sur le long terme. Les patients peuvent en effet compter sur une approche globale de leur problème et ceci dans une unité de temps et de lieu: notre Clinique de Périnéologie.

 

  • Vous perdez des urines quand vous faites un effort?
  • Vous avez l’impression d’uriner très souvent durant la journée ou la nuit et/ou d’arriver trop tard à la toilette?
  • Vous présentez des pertes involontaires de selles? 
  • L’élimination des selles est devenue difficile?
  • Vous avez la sensation d’un poids ou d’une boule au niveau du périnée? 
  • Vous craignez ou ressentez des difficultés dans votre vie sexuelle?
  • Vous souffrez de douleurs vulvaires, vaginales ou anales? 
  • Vous êtes enceinte? Vous souhaitez vous préparer à la naissance?
  • Vous avez des problèmes après l’accouchement ou désirez une prise en charge de votre corps ?

Si vous souffrez de ces pathologies, nous vous offrons des sessions avec notre psychologue, ainsi que des séances de pleine conscience.

Nous travaillons en étroite collaboration avec vous et votre médecin généraliste.

 

Les différentes pathologies

 

Incontinence urinaire à l’effort

L’« incontinence urinaire à l’effort » est évoquée lorsque l’individu a des fuites urinaires soudaines par exemple lorsqu’il tousse, rigole ou porte un objet (augmentation de la pression intra-abdominale).

Elles surviennent  parce que les muscles du périnée (plancher pelvien) ou le sphincter urétral sont affaiblis.

Une incontinence urinaire ne fait pas partie du vieillissement normal. Les bandes hygiéniques ne sont pas une solution durable.

Il existe des traitements pour l’incontinence urinaire qui peuvent fortement améliorer voire même guérir le problème :

  • Dans un premier temps, le traitement préconisé est le renforcement musculaire du plancher pelvien (kinésithérapie de rééducation pelvienne): apprendre à gérer son périnée dans des moments de pression élevée.
  • Dans un second temps, et si la rééducation pelvienne n’a pas eu un effet satisfaisant, on peut, par une intervention chirurgicale, mettre une bandelette sous l’urètre pour le soutenir dans les moments de pression élevée.

 

Incontinence urinaire d’urgence

Des urgences mictionnelles sont des fortes envies d’uriner, de jour comme de nuit. Quand on ne sait plus se retenir, cela s’appelle l’incontinence urinaire d’urgence.  Les 2 phénomènes peuvent être causés par une vessie hyperactive, qui contracte trop vite et de manière trop forte.

Le traitement consiste à apprendre à utiliser ses muscles du afin de calmer la vessie en effectuant des contractions. La vessie se calme alors par réflexe. Il existe également des médicaments que l’on peut prescrire dans les cas plus sévères.

Si ces deux traitements n’ont pas donné de résultats satisfaisants, alors nous envisageons l’injection de Botox dans la vessie ou un neurostimulateur sacral.

Incontinence anale

L’incontinence anale est une incapacité à retenir les gaz et les selles, due à la perte de contrôle du sphincter anal.

Différents traitements existent et peuvent être complémentaires :

  • médical
  • la rééducation ano – rectale par biofeedback (kiné)
  • chirurgical
    Constipation

    La constipation se définit par un nombre de selles inférieur à 3 par semaine. Il y a des plaintes de selles dures, d’efforts importants à la défécation, d’une sensation d’évacuation incomplète. La constipation s’accompagne souvent d’un ballonnement abdominal, de douleurs abdominales et même de diarrhées, ou plus exactement de « fausses diarrhées« .

    Les facteurs de risque sont entre autres le manque d’exercice physique, l’apport insuffisant de boissons, l’alimentation déséquilibrée (manque de fibres), la grossesse et la prise de certains médicaments.

    Quelques conseils :

    • Ne vous retenez pas d’aller à la selle.
    • Réservez du temps pour aller à la selle.
    • Mangez plus de fibres (fruits, légumes, pain complet, céréales) et buvez beaucoup de liquides (au moins 8 verres par jour).
    • Buvez de l’eau, du jus de fruits, de la soupe, du thé et d’autres boissons.
    • N’abusez pas des laxatifs.
    • Faites davantage d’exercice ou d’activité sportive.
    Prolapsus urogénital et/ou rectal
    Un prolapsus génital est la descente d’un ou plusieurs organes pelviens au niveau du vagin. Il peut y avoir une descente de la vessie, du rectum et de l’utérus. Les plaintes sont souvent une boule au niveau de la vulve et une lourdeur dans le bas-ventre. Quand la vessie est descendue, des difficultés à uriner peuvent survenir. Une rectocèle peut entrainer une constipation. Les facteurs de risque pour un prolapsus sont les grossesses et accouchements, une toux chronique, le port répété de charges lourdes, l’obésité, la ménopause etc.
    Sexologie

    La sexualité est la croisée du corps, du mental, des émotions, de la relation à soi, à l’autre et sous influence socio-culturelle et ne se réduit pas à l’acte sexuel. Elle peut être perturbée par des évènements de vie qui ne sont pas en lien immédiat avec la sexualité comme la grossesse, l’accouchement, la maladie, les troubles du périnée, la ménopause, les nouvelles rencontres, etc.

    Il y  aussi des événements dans la sexualité qui peuvent donner une insatisfaction sexuelle comme des troubles du désir, des difficultés d’excitation, des douleurs intimes, des peurs, du dégout, de la honte, etc.

    Les parcours de chacun étant variables et sinueux, une écoute et une aide respectueuse dans cet espace si intime permet de répondre à des questions, de se rassurer, et de se donner le potentiel d’évoluer dans sa sexualité. 

    Si la sexualité parfaite n’existe pas, se sentir bien dans sa sexualité est possible.

    Douleur périnéale/pelvienne

    Il existe différents types de douleurs dans la région pelvi-périnéale, par exemple une douleur vulvaire superficielle, une douleur vaginale superficielle ou profonde, ou encore une douleur pelvienne située au milieu du corps ou sur un côté.

    Nos spécialistes vous examineront et discuteront avec vous le trajet et/ou les examens complémentaires (échographie, examen par kinésithérapeute, IRM, EMG, etc) à faire afin d’améliorer votre qualité de vie.

    Kinésithérapie prénatale et post-natale

    Kiné prénatale

    La kiné prénatale (ou gymnastique prénatale) comprend la préparation physique et mentale de la future maman à l’accouchement:

    • La préparation physique consiste principalement en exercices de respiration et de relaxation physique. Elle contribue à prévenir et soulager des éventuels petits problèmes qui peuvent survenir durant la grossesse (douleurs dans le bas du dos, douleurs pelviennes, problèmes d’incontinence urinaire, œdème, etc.)
    • La préparation psychologique comprend l’apprentissage de la relaxation mentale, et du fonctionnement du système nerveux. Elle aborde aussi la théorie des réflexes conditionnés: « Toute pensée crée une sensation ».

    Le déroulement et chaque étape de l’accouchement seront longuement expliqués ainsi la future maman gèrera son accouchement de façon autonome. Les séances peuvent commencer dès le 3ième mois.

    Kiné postnatale

    L’objectif de la kiné post-natale est de vérifier l’état du périnée, de le rééduquer si nécessaire, d’améliorer les muscles abdominaux (transverse de l’abdomen) par des techniques de gymnastique hypopressive, et par quelques exercices généraux pour retrouver sa forme et ses formes (pectoraux, fessiers).

    Après avoir donné naissance, de nombreuses femmes éprouvent des douleurs diverses (douleurs dans le bas du dos, douleurs au niveau sacro-iliaque, douleurs pelviennes, sciatique, syndrome du canal carpien). Ces douleurs peuvent être traitées par des traitements de kinésithérapie post-natale.

    La kiné post-natale ou gymnastique post-natale consiste en:

    • Exercices de rétroversion du bassin.
    • Rééducation du périnée: exercices de tonification du périnée avec prise de conscience proprioceptive de la région périnéale (Remuscler votre périnée après un accouchement)
    • Exercices de respiration diaphragmatique associés aussi à des exercices abdominaux hypopressifs.

    En général, il est conseillé de commencer de la kiné post-natale à partir de 4 à 6 semaines après l’accouchement. Il faut une prescription médicale de kinésithérapie postnatale.

    Pleine conscience (mindfullness)

    La pleine conscience signifie diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire délibérément, au moment présent, sans jugement de valeur sur l’expérience vécue. L’attention est ainsi, à un moment donné et de façon volontaire, dirigée sur un point choisi, sans jugement et avec bienveillance.

    C’est un outil à utiliser dans le cadre de la vie de tous les jours, pour la gestion de la douleur physique et mentale, stress, acceptation d’une maladie, angoisses avant les rapports sexuels, dyspareunie, vaginisme, incontinence d’urgence, constipation et anisme, etc.

    La pleine conscience ne remplace jamais un traitement médical. C’est un outil pour la gestion du stress et de la douleur physique et mentale.

    Prendre rendez-vous

    Chef de clinique

    Chef de service

    Secrétariat

    (ne donne pas de rendez-vous)

    Fax

    +32 2 535 34 09

    Notre équipe

    Aller au contenu principal