Le CHU Saint-Pierre se voit décerner le prix du meilleur projet eHealth 2023 de l’Agoria Digital Society Award pour son projet Barisk, un modèle de prédiction des risques post-opératoires basé sur l’intelligence artificielle, réalisé en collaboration avec l’UMons et Johnson & Johnson.

 

Chaque année Agoria récompense les autorités publiques qui contribuent à l’amélioration des services au travers de projets numériques. Pour le volet santé elle attribué son prix de cette année au programme mis en place au sein de la chirurgie bariatrique du CHU Saint-Pierre pour améliorer le suivi et les résultats cliniques de ses patients.

Intelligence artificielle au service du suivi personnalisé

L’interface clinique permet une identification en temps réels des situations à risque. Ce suivi individualisé permet aux professionnels d’intervenir de manière proactive et ciblée, assurant la meilleure prise en charge possible. Ces données en temps réels créent un modèle de prédiction des résultats médicaux toujours plus précis. Le patient y joue un rôle clef, ayant une voix directe dans leur suivi post opératoire, grâce à l’application Care4Today Monitor de Johnson & Johnson.

Le système se base sur un algorithme décisionnel pour permettre par des questions rapides et simples, plusieurs fois par jour, de surveiller l’évolution du patient, permettre une vision objective des processus de rétablissement et activer des messages d’alertes pour une intervention rapide si besoin. Les réponses des patients sont affichées sur le tableau de bord des soignants et renforcent ainsi la communication permanente entre patients et soignants. Il s’agit d’un réel outil de monitoring post opératoire et de communication qui propose aussi au patient des informations et un suivi de ses objectifs, son alimentation, etc.

 

Une accessibilité maximale

Le coordinateur digital est une nouvelle fonction professionnelle créée et formée spécifiquement pour répondre aux besoins du projet. C’est la personne indispensable au lien patient-application pour éviter la fracture numérique bien entendu et s’assurer de la bonne compréhension et utilisation de l’application par le patient. Son rôle sera d’informer et d’accompagner le patient dans l’installation et la mise en place de l’application tout en assurant en permanence le relais entre le patient, le staff médical et l’application. Ce professionnel paramédical est bien plus qu’un simple intermédiaire puisqu’il aura toutes les compétences requises pour assurer la prise en charge des alertes dans les plus brefs délais et réaliser les téléconsultations nécessaires.

A l’heure où la technologie est suspectée de contribuer à la déshumanisation de la médecine, ce trajet de soin digital utilise au contraire l’intelligence artificielle pour optimaliser la transmission des données, le lien patient-soignant et renforcer ainsi la qualité médicale et le rétablissement des patients.

Ga naar de inhoud