Cardiologie interventionnelle

Les artères coronaires sont celles qui nourrissent le muscle cardiaque et lui apportent l’oxygène. Dû à certains facteurs de risque tels que le tabagisme, l’hypertension, le diabète, le cholestérol élevé et l’hérédité, les artères coronaires peuvent progressivement s’abimer et se boucher.


Deux types d'examens vous sont proposés:

La coronarographie
La coronarographie est un examen diagnostique qui se fait à l’aide de rayons X et qui permet de visualiser l’état des artères coronaires grâce à une injection de colorant à base d’iode (produit de contraste). Celui-ci est injecté à l’aide d’un long cathéter (tube très fin) inséré soit au niveau du poignet soit de l’aine. L’examen se fait sous anesthésie locale et n’est pas douloureux.

L’angioplastie
Cette opération se fait généralement directement lors de la coronarographie ou peut être programmée ultérieurement.

L’angioplastie coronaire consiste à traiter les lésions des artères en les dilatant à l’aide d’un ballon, ce qui permet d’écraser la plaque d’athérosclérose et d’ouvrir l’artère.

Ceci se fait avec le même type de cathéter que pour la coronarographie, par le poignet ou l’aine. Lorsque l’artère coronaire est bien dilatée, un stent (sorte de petit ressort), aussi appelé endoprothèse, est mis en place pour garder l’artère ouverte et diminuer le risque que le rétrécissement de l’artère ne se reproduise (resténose). Le stent demeure dans l’artère de manière permanente sauf si le stent est résorbable.

Découvrez ici notre brochure explicative sur la coronarographie et l'angioplastie (avant, pendant et après l'intervention).