Spécialité:

Chirurgie de l’Epaule

Notre équipe de chirurgiens prend régulièrement en charge des patients souffrant de pathologies de l’épaule.

L’épaule est un ensemble composé de trois os: l’humérus, l’omoplate et la clavicule. Plusieurs muscles permettent la mobilité de l’épaule. La « coiffe des rotateurs » est un ensemble de tendons et de muscles qui « coiffent » la tête de l’humérus.

Les quatre pathologies fréquentes de l’épaule que nous prenons en charge sont :

     

    Arthrose de l’épaule

     La surface articulaire de la tête de l’humérus et celle de l’omoplate sont revêtues de cartilage. Celui-ci facilite le glissement des deux surfaces l’une sur l’autre, et donc les mouvements de l’épaule. L’arthrose est une usure du cartilage ; elle est caractérisée par des fissurations pouvant aller jusqu’à la disparition du cartilage (stade le plus avancé). Le patient se plaint alors de douleurs et de difficultés à effectuer des mouvements de l’épaule.

    Notre prise en charge

    Notre équipe prend régulièrement en charge des patients souffrant d’arthrose de l’épaule. Les patients sont d’abord reçus par le chirurgien lors d’une consultation, afin d’évaluer précisément la situation.

    Deux types de traitement peuvent être proposés :

    • Le traitement médical: celui-ci combine généralement médicaments antidouleur, kinésithérapie et infiltrations (injections dans l’épaule de dérivés de cortisone ou d’acide hyaluronique). Ces traitements permettent régulièrement de repousser voire d’éviter l’intervention chirurgicale.
    • Le traitement chirurgical

    L’opération se fait sous anesthésie générale, associée à une anesthésie locorégionale de l’épaule et du bras. L’intervention consiste à remplacer l’articulation usée par une nouvelle articulation (la prothèse d’épaule). L’objectif est d’une part de soulager la douleur, et d’autre part de rétablir les mouvements de l’épaule.

    Deux types de prothèses peuvent être proposés, en fonction de l’état précis des tendons et des muscles de la coiffe des rotateurs:

    • Prothèse totale anatomique : il est ici possible pour le chirurgien de recréer l’anatomie de l’épaule, à condition que les tendons et muscles soient en bonne état.
    • Prothèse totale inversée : ce type de prothèse sera choisi par le chirurgien lorsque l’état des tendons et muscles ne permet pas la mise en place d’une prothèse totale anatomique. Cette prothèse fonctionne grâce au muscle deltoïde.

    Cette intervention se réalise généralement en séjournant une à trois nuit(s) dans notre service. Un traitement antidouleur est administré au patient pendant l’hospitalisation et prescrit avant la sortie. Généralement, la douleur diminue progressivement et disparaît après quelques semaines. Après l’opération, l’épaule est immobilisée pendant quatre semaines dans une écharpe. La kinésithérapie est généralement débutée dès le lendemain de l’intervention.

    Instabilité de l'épaule

    L’humérus est l’os du bras. La tête de l’humérus a une forme arrondie, et s’articule au niveau de l’épaule avec la surface articulaire quasi-plate de l’omoplate (nommée « glène »). Cette articulation n’est pas emboitée, ce qui offre une grande mobilité à l’épaule mais la rend aussi potentiellement instable. Le bourrelet glénoïdien et la capsule articulaire maintiennent normalement l’articulation de l’épaule en place.

    • Le bourrelet glénoïdien est un anneau de tissu mou situé sur le rebord de la glène
    • La capsule articulaire est une poche fibreuse qui entoure l’ensemble de l’articulation de l’épaule (tête humérale et glène).

    Lorsqu’une épaule se déboîte (« luxation » ou « subluxation »), il existe généralement une ou plusieurs lésion(s) de ces éléments: arrachement du bourrelet glénoïdien, distension de la capsule articulaire et/ou fracture de la glène.

    Notre prise en charge

    Notre équipe prend régulièrement en charge des patients souffrant d’instabilité de l’épaule. Les patients sont d’abord reçus par le chirurgien lors d’une consultation, afin d’évaluer précisément la situation.

    Dans un certain nombre de cas, une chirurgie est proposée au patient. L’opération se fait sous anesthésie générale, associée à une anesthésie locorégionale de l’épaule et du bras. Deux techniques chirurgicales sont possibles. Le choix de l’intervention dépend de la situation rencontrée et des particularités du patient :

    • Opération de Bankart : le chirurgien va retendre la capsule articulaire, et refixer le bourrelet glénoïdien au niveau de la glène. Cette intervention s’effectue sous arthroscopie (grâce à l’usage d’une petite caméra mise en place dans l’épaule).
    • Opération de Latarjet: le chirurgien va ajouter une pièce osseuse au niveau de la glène, afin d’empêcher la tête humérale de sortir de sa place. Cette intervention se fait par voie ouverte.

    Ces interventions se réalise généralement soit à l’Hôpital De Jour (retour à domicile le soir même de l’intervention), soit en séjournant une nuit dans notre service. Un traitement antidouleur est administré au patient pendant l’hospitalisation et prescrit avant la sortie. Généralement, la douleur diminue progressivement et disparaît après quelques semaines. Après l’opération, l’épaule est immobilisée pendant six semaines dans une écharpe. La kinésithérapie est généralement débutée quatre semaines après l’intervention. Pour une récupération maximale de la fonction de l’épaule, trois à six mois sont généralement nécessaires.

    Lésion de la coiffe des rotateurs de l'épaule

    La « coiffe des rotateurs » est l’ensemble des tendons et muscles qui « coiffent » la tête de l’humérus. Ils permettent de lever et de tourner le bras et contribuent également à la stabilité de l’épaule.

    Chez certains personnes, il existe une lésion de cette coiffe des rotateurs de l’épaule. Un ou plusieurs des tendon(s)/muscle(s) qui la composent peuvent être abîmés.  L’élément le plus fréquemment en cause est le tendon du muscle supra-épineux. En général, cette lésion est dégénérative (liée à l’usure), mais un traumatisme peut également en être la cause.

     

    Notre prise en charge

    Notre équipe prend régulièrement en charge des patients souffrant de lésion de la coiffe des rotateurs de l’épaule. Ils sont d’abord reçus par le chirurgien lors d’une consultation, afin d’évaluer précisément la situation.

    Pour certains patients, la kinésithérapie pourra soulager les douleurs. Pour d’autres, une intervention chirurgicale sera proposée par le chirurgien. L’opération se fait sous anesthésie générale, associée à une anesthésie locorégionale de l’épaule et du bras. L’intervention la plus fréquemment réalisée est la suture de la coiffe des rotateurs sous arthroscopie (grâce à l’usage d’une petite caméra mise en place dans l’épaule). Celle-ci consiste à réinsérer les tendons à leur place à l’aide de petites ancres chirurgicales.

    Cette intervention se réalise généralement soit à l’Hôpital De Jour (retour à domicile le soir même de l’intervention), soit en séjournant une ou deux nuit(s) dans notre service. Un traitement antidouleur est administré au patient pendant l’hospitalisation et prescrit avant la sortie. Généralement, la douleur diminue progressivement et disparaît après quelques semaines. Après l’opération, l’épaule est immobilisée pendant six semaines dans une écharpe. La kinésithérapie est généralement débutée trois à quatre semaines après l’intervention.

    Traumatismes de l’épaule

    En cas de traumatisme (ex: en cas de chute), des fractures et/ou luxations de l’épaule peuvent survenir.

    Les fractures de l’épaule peuvent concerner l’humérus, l’omoplate et/ou la clavicule. Elles sont généralement dues à des chutes directes sur l’épaule, ou bien sur le poignet avec le bras tendu et sont associées à un hématome de l’épaule. Le patient présente généralement des douleurs intenses de l’épaule. Un craquement peut parfois être entendu lors du traumatisme et une déformation de l’épaule peut être constatée dans certain cas.

    Le traumatisme peut également engendrer une luxation (déboîtement d’une articulation). Il peut s’agir soit d’une luxation de l’épaule, soit d’une luxation acromio-claviculaire.

    Notre prise en charge

    Notre équipe prend régulièrement en charge des patients souffrant de traumatisme de l’épaule. Ceux-ci sont généralement admis via le service des urgences.

    En cas de fracture et/ou de luxation, le chirurgien évaluera précisément la situation afin de proposer le meilleur traitement possible,  chirurgical ou non, selon la situation exacte.

    Prendre rendez-vous

    Chef de clinique

    Chef de service

    Secrétariat

    (ne donne pas de rendez-vous)

    Fax

    +32 2 535 32 58

    Notre équipe

    Nos brochures

    Sorry, No posts.

    Nos videos

    Sorry, No posts.
    Aller au contenu principal