Spécialité:

4 – La médecine fœtale

Notre département de Gynécologie-Obstétrique prend en charge tous les aspects de la discipline. Il offre expertise, qualité et médecine à la pointe de l’innovation, accessibles à tous. Il assure la formation complète de stagiaires et de gynécologues.

Si lors d’une des échographies de dépistage, une anomalie venait à être détectée, le médecin vous orientera vers l’équipe de médecine fœtale.

La médecine fœtale consiste en la prise en charge multidisciplinaire du couple autour de la pathologie de leur fœtus. Cette prise en charge nécessite l’intervention d’un corps médical varié englobant le couple au niveau médical, psychologique et social. La pierre angulaire est la sage-femme coordinatrice, qui fera le lien entre les différents intervenants et le couple.

Le corps médical est constitué de gynécologues-échographistes spécialisés en médecine fœtale, de radiopédiatres, généticiens et psychiatres. Le corps paramédical est constitué de sages-femmes coordinatrices en médecine fœtale.

Les actes techniques de diagnostic utilisés sont l’échographie de diagnostic (2ieme niveau), la résonnance magnétique fœtale, dans une moindre mesure le scanner fœtal. Les ponctions de trophoblaste ou de liquide amniotique ont comme principal intérêt la recherche génétique.

La prévalence des malformations congéniales est d’environ 1%. La majorité d’entre elles est découverte dans l’enfance, mais avec le développement de la technologie en imagerie échographique et en génétique, la détection de ces anomalies en anténatal est en augmentation et notre département vient en aide à un nombre croissant de couple durant cette période anténatale.

 

Actes techniques réalisés en médecine fœtale:

La ponction de villosité choriale

Elle se réalise à partir de la 11e et jusqu’à la 14e semaine de grossesse.

Elle consiste en la biopsie du placenta et a comme avantage de pouvoir dépister très tôt certaines maladies génétiques du fœtus.

Le risque de fausse couche est estimé à 0,5%.

La ponction de liquide amniotique

Elle se réalise idéalement à partir de la 16e semaine d’aménorrhée et jusqu’à la fin de celle-ci.

Elle permet de rechercher une anomalie génétique ou une infection fœtale (par exemple lors de la découverte d’une malformation chez le fœtus).

Le risque de complications est estimé à 0,1%.

L'IRM fœtale

L’IRM foetale, réalisée par le Pr Marie Cassart, radiopédiatre, est un examen prescrit en complément de l’échographie, afin de préciser un diagnostic et d’établir un pronostic.

Cet examen est non irradiant et sans danger pour la maman et le bébé et ne nécessite aucune injection ou sédation au préalable (pas de rayon « X » et aucune injection de médicament ou de produit de contraste, ni aucune préparation particulière).

 Il est donc tout-à-fait inoffensif pour la maman et son bébé.

 Si un tel examen vous est proposé, les modalités pratiques vous seront expliquées par le Pr Cassart lors de l’échographie faite au préalable.

Prendre rendez-vous

Chef de clinique

Chef de service

Secrétariat

(ne donne pas de rendez-vous)

Fax

+32 2 535 34 09

Nos sites de consultation

Porte de Hal

105 rue aux Laines
1000 Bruxelles

Notre équipe

Nos brochures

Sorry, No posts.

Nos videos

Sorry, No posts.
Aller au contenu principal