César de Paepe : un hôpital de revalidation au centre de la ville.

, mercredi 15 juin 2016

César de Paepe : un hôpital de revalidation au centre de la ville.

Grâce à la reprise en 2006 de l’hôpital Rabelais (ancien CDP) et en 2014 des lits de l’Institut Pacheco, une réelle opportunité s’est présentée pour le CHU Saint-Pierre, de disposer d’un site hospitalier unique dans son genre dédié à la revalidation. Situé près de la Grand-Place, le site César de Paepe héberge 151 lits de revalidation répartis sur 4 étages complètements rénovés. On y retrouve également un tout nouveau plateau de revalidation de kinésithérapie tant ambulatoire que pour les hospitalisations.

Au travers des différentes spécialisations présentes, l’offre de soins permet de prendre en charge une majorité de patients après un séjour aigüe mais également des patients venant de la maison et qui sont en perte d’autonomie.

La revalidation -pulmonaire

La revalidation -pulmonaire prend en charge les patients présentant une insuffisance respiratoire chronique comme la BPCO, la fibrose pulmonaire, les patients ayant subi une intervention chirurgicale pulmonaire, etc. Le but de cette revalidation est d’améliorer la tolérance à l’effort et la qualité de vie du patient en le rendant le plus autonome possible. L’objectif final est la réinsertion des patients dans leur milieu familial et/ou éventuellement professionnel.

Les indications pour la revalidation cardiaque sont l’insuffisance cardiaque chronique ischémique, après stabilisation par un traitement optimal, la maladie cardiaque d’origine valvulaire, la cardiomyopathie et en préparation ou après une chirurgie cardiaque lourde. Les résultats sont évalués dans la mesure du possible de manière objective pour chaque patient, par des tests réguliers. A titre d’exemple le test de marche rapide pendant 6 minutes est un bon point de comparaison. Des études bien documentées ont été amplement publiées et démontrent une amélioration des paramètres mesurant la fonction cardiaque. Toutes ces données sont transmises au médecin traitant qui peut ainsi collaborer d’une façon optimale avec l’équipe de revalidation.

La psychogériatrie

La psychogériatrie prend en charge les troubles psychiatriques de la personne âgée. Les pathologies prises en charge comportent principalement les troubles psychiatriques généraux (bipolarité, dépressions, assuétudes, psychoses,…) qui continuent à se manifester chez le patient vieillissant et les troubles cognitifs (Alzheimer, démences vasculaires, fronto-temporales, Wernicke-Korsakoff,..). Trois unités y sont consacrées dont une fermée.

L’unité de revalidation gériatrique

Concrètement, chaque partenaire aura accès aux informations qui le concernent via différents modules mis à leur disposition :L’unité de revalidation gériatrique se situe dans la continuité d’un séjour aigüe pour des patients qui nécessitent une revalidation non-intensive afin de réussir le retour à la maison et la continuité des soins avec les équipes de la première ligne. Il porte essentiellement sur une évaluation gériatrique de la capacité de reprise de l’autonomie et l’élaboration d’un programme de revalidation individuelle.

Tant la psychogériatrie que la revalidation gériatrique font partie du pôle personnes âgés du CHU Saint-Pierre.

Trajets de soins distincts de revalidation

L’hôpital favorise une pratique de soins interdisciplinaire avec des trajets de soins distincts de revalidation selon la capacité du patient à participer à un lourd programme de rééducation ou, au contraire, à des programmes plus adaptés pour la personne âgée qui est souvent vulnérable et à risque de long séjour.

Les équipes médicales, aidées par un grand nombre de soignants et paramédicaux, disposent d’une longue expérience dans ce domaine. Les différentes spécialistes en collaboration avec des médecins généralistes hospitaliers travaillent intensivement pour que les patients souffrant de multi morbidités puissent bénéficier d’une rééducation spécialisée la plus optimale possible (des physiothérapeutes, cardiologues reconnus en revalidation, pneumologues, neurologues, orthopédistes, psycho-gériatres et gériatres). Un appartement thérapeutique est également disponible dans une des unités. Il permet de mieux évaluer la capacité, en fin de séjour, à pouvoir se gérer suffisamment seul pour réussir le retour à la maison.

Le site est équipé d’une polyclinique dotée d’un centre de prélèvements et d’une radiologie conventionnelle ainsi que d’un scanner et des consultations ambulatoires. Elle regroupe également toutes les consultations spécialisées du CHU Saint Pierre comme : Isala (clinique du sein) – Brussels Weight Loss Center (clinique du poids idéal) – Clinique du Périné – CeMAViE (clinique des mutilations génitales) - Clinique de la douleur – Ecole du dos - Clinique de la face – Clinique du cheveu. La présence de cette polyclinique permet aux patients d’assumer la fin de la démarche diagnostique et thérapeutique ou de faire face à des urgences.

En fin de séjour, le patient et sa famille bénéficie d’un accompagnement par le service social afin de préparer le retour à la maison en relation avec le réseau existant préalablement et le médecin généraliste. Dans le dialogue avec le patient et sa famille, l’équipe soignante s’efforcera de proposer soit un retour à domicile avec les aides éventuellement nécessaires, soit un placement en une maison de repos et/ou de soins la plus adaptée à ses besoins. .