Mercredi 20 mars – première journée mondiale du NIDCAP

, vendredi 15 mars 2019

Le CHU Saint-Pierre est le premier et unique centre de référence en la matière en Belgique. Il naît des suites d’une philosophie généralisée depuis près de 20 ans dans le service de néonatalogie de l’hôpital pour la prise en charge des nouveau-nés prématurés et de leurs familles.

 


NIDCAP 

Le Neonatal Individualized Developmental Care and Assessment Program fut développé par la psychologue américaine Heidelise Als. Il préconise une prise en charge individualisée du bébé par l’adaptation de son environnement, de son couchage et de ses soins en collaboration étroite avec sa famille dès sa naissance. La formation des soignants et l’accompagnement des parents porte sur  la lecture du comportement du bébé. Elle  permet d'appliquer des stratégies de prise en charge individualisées du nouveau-né dans sa globalité afin de soutenir son développement ainsi que la relation parent-enfant.

L’enfant prématuré se retrouve hospitalisé à un moment crucial de son développement cérébral où il doit faire face à des stimulations inappropriées qui influenceront son développement neurocomportemental.

Les études tendent à démontrer l’effet positif de ce type de prise en charge sur la durée d’hospitalisation, sur le développement physique, comportemental, neurologique du nouveau-né prématuré ainsi que sur la relation parent-enfant. Les améliorations se vérifient à court et moyen terme.

Le CHU Saint-Pierre : formé et formateur NIDCAP

Sous l’impulsion du Dr Dominique Haumont, médecin chef de service de néonatologie jusqu’en 2015,  le CHU Saint-Pierre a reçu Joy Browne, une formatrice américaine, dans son unité pour former l’équipe, il y a près de 20 ans.

Il est un des premiers hôpitaux à avoir ensuite implanté la philosophie NIDCAP au sein de son service dès 1998. Très naturellement le besoin s’est fait ressentir de former à son tour pour permettre une large diffusion de la méthode et de ses effets bénéfiques.

En 2007, l’institution bruxelloise a donc mis en place le premier et unique centre de formation pour toute la Belgique.

Les différents modules proposés s'adressent à des soignants travaillant dans un service de néonatologie (intensif et non intensif) : médecins, infirmières, paramédicaux et ce,  dans le cadre d’un projet de service.

La formation NIDCAP donnée par Delphine Druart s’étale sur 2 ans mais le centre met également en place le programme CLE (Compréhension du Langage de l’Enfant), une formation en soins de développement intermédiaire adaptée notamment aux unités néonatales non intensives.  Depuis 2015, le ministère de la santé a décidé de financer des formations NIDCAP et CLE dans les unités de néonatologie belges

Aujourd’hui, 13 des 19 centres de néonatalogie de Belgique se forment ou ont du personnel  formé au NIDCAP.

L’évaluation des pratiques en soins de développement réalisée annuellement par le ministère a démontré les effets positifs du programme NIDCAP et la corrélation positive entre le nombre de professionnels NIDCAP et les bonnes pratiques de soins de développement centrés sur la famille.

L’avenir pour nos bébés…

Actuellement, l’évolution de la médecine et des technologies nous permet d’assurer la survie des enfants prématurés. Le vrai défi c’est de leur assurer un devenir neurodéveloppemental et une relation parent-enfant optimale à long terme, commente Inge Van Herreweghe, directrice du centre de formation NIDCAP de Bruxelles au CHU Saint-Pierre.

La prise en charge de ces nouveau-nés a considérablement évolué ces dernières décennies en plaçant l’enfant et les parents au centre des soins en tenant compte de son individualité pour l’aider à se développer le mieux possible.

En douze ans, l'implication des parents dans les soins apportés au bébé a été une priorité en proposant des séjours couplés parents-bébé mais aussi en faisant des progrès considérables en terme d'allaitement maternel du prématuré.

A Saint-Pierre aujourd’hui, au-delà de l’application du NIDCAP, le service dirigé par le Docteur Marie Tackoen s’est construit en proposant non seulement une implication des parents dans les soins apportés aux nouveau-nés mais également une réelle présence permanente à  leurs côtés.  Une unité Koala  a notamment été créée pour permettre une hospitalisation conjointe de la mère et de son nouveau-né malgré la prématurité.

 

Plus d’infos

NIDCAP CHU Saint-Pierre 

www.nidcap.org

www.babyhospital.be

 

Contact Presse

Nathalie Schaar : 02 535 49 27

nathalie_schaar@stpierre-bru.be