18 mai - Journée Mondiale de l’Obésité

, jeudi 16 mai 2019

Prise en charge à la Clinique du Poids Idéal du CHU Saint-Pierre


A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Obésité, la Clinique du Poids Idéal (Brussels weight Loss Center) organise ce samedi 18 mai un congrès pour faire le point sur la prise en charge de l’obésité.

Problématique

En Belgique, l’obésité concerne 16 % de la population. Ces patients obèses doivent être pris en charge d’une manière efficace car l’obésité tue. L’espérance de vie est diminuée, principalement à cause de l’hypertension, du diabète et de l’apnée du sommeil.

La prise en charge de l’obésité est extrêmement complexe. De nombreuses informations sont d’ailleurs erronées. La prise en charge commence par la prévention : diminuer l’accès à la nourriture, améliorer  sa qualité et augmenter l’activité physique.

Lorsque que l’obésité est morbide, le régime privatif est inefficace puisqu’il s’agit d’une maladie chronique que l’on doit soigner à vie. . Il n’est bien sûr pas concevable de se priver toute sa vie. Il s’ensuit un effet yo-yo. Il n’est pas possible non plus d’avoir une activité physique lorsqu’on pèse le double de son poids idéal.

 

Chirurgie et Obésité

Il existe un consensus des sociétés savantes dans le monde en accord avec la littérature scientifique sur les indications de la chirurgie de l’obésité : un BMI supérieur à 40 ou un BMI >35 accompagné de comorbidité. Dans ce cas, le risque opératoire est moindre que le risque lié au surpoids.

Cette chirurgie ne traite pas définitivement l’obésité mais donne au patient une « seconde chance » qui lui permet de changer son comportement alimentaire et d’augmenter son activité physique. Si, endéans les deux ans, le patient n’effectue aucun de ces changements, il reprendra lentement mais sûrement son poids d’avant intervention.

Il  existe deux types de chirurgie en la matière : d’une part la chirurgie restrictive (l’anneau gastrique et le manchon gastrique) et d’autre part la chirurgie restrictive et malabsorptive (le by-pass gastrique et le duodénum switch). En 2019, c’est essentiellement le manchon gastrique et le by-pass gastrique qui sont réalisés.

S’il existe un consensus sur l’indication de la chirurgie, il n’y en a pas sur le type d’intervention à privilégier. Ce sera en général le chirurgien avec sa connaissance et son expérience qui informera au mieux le patient à qui reviendra la décision finale.

 

La Clinique du Poids idéal

La Clinique propose une approche multidisciplinaire organisée autour du patient sur un même plateau. Elle propose une prise en charge totale allant du travail sur l’alimentation, la remise en activité physique en passant par la chirurgie lorsqu’ elle s’avère nécessaire. Le suivi personnalisé et à long terme est effectué par des professionnels de la prise en charge de l’obésité : médecins nutritionnistes, diététiciens, kinés, coach sportifs Les chirurgiens ont une expérience de plus de 7000 chirurgies bariatriques. Ils ont été les premiers au monde à réaliser la chirurgie de l’obésité par laparoscopie.

 

Congrès du 18 mai

Cette journée interactive s’adresse principalement aux médecins généralistes et aux diététiciens. Le but est de faire l’état des lieux des connaissances sur la prise en charge de l’obésité dans un contexte où il est parfois difficile de se faire un avis éclairé tant les intérêts divergent (hôpital, patient, sécurité sociale, industrie agro-alimentaire….).

Les différents traitements endoscopiques et chirurgicaux y seront présentés avec leurs indications et leurs résultats. Le suivi sera détaillé et l’accent sera notamment  mis sur l’importance du rôle du médecin traitant dans le suivi nutritionnel après chirurgie bariatrique.

 

Plus d’infos : Programme

Clinique du Poids Idéal

Médecin responsable : Pr Guy-Bernard Cadière, chirurgien digestif

C.H.U. SAINT-PIERRE-  SITE CÉSAR DE PAEPE

RUE DES ALEXIENS 11-13 1000 BRUXELLES

www.bwlc.be